Qui a caché l’Argent de Drogue de Guy Philipe ?

Guy Philipe, qui est condamné à 9 ans de prison par un tribunal fédéral de Miami pour avoir accepté entre 1.5 et 3.5 millions de dollars américains de trafiquants de drogue colombiens pour sécuriser des cargaisons de cocaïne envoyées aux Etats-Unis, avait pour principal associé l’honorable député Rolph Papillon. Ceci est un secret de polichinelle. Tout le monde sait que l’ancien élu de la Grand’Anse n’agissait pas seul. Son cartel était constitué de criminels notoires ainsi qu’un nombre restreint de jeunes, de gloutons inassouvis de richesse rapide, possédant quand même un minimum de capacité intellectuelle. Parmi ces derniers, on retrouve l’honorable député Rolph Papillon dont le nom figure en premier sur une liste que l’ancien élu de la Grand’Anse a donné aux enquêteurs américains en échange contre une réduction de sa peine. 

En effet, si ce n’était une entente avec la justice américaine, Guy Philipe aurait de préférence eu 20 ans de prison. Cet ancien rebelle qui a suscité la chute du président Aristide, élu démocratiquement, a pleinement collaboré avec la justice américaine. Ceci est tellement vrai qu’en prononçant le verdict, la juge Cecilia Altonaga eut à dire : « Ce que vous voyez au tribunal est le résultat d’un compromis entre les deux parties. Le défendeur, Guy Philippe, a renoncé à son droit d’avoir un procès et le gouvernement américain a renoncé à ses chances d’obtenir une plus longue peine ».

Bizarrement, en 2019, soit deux ans après, la presse et les autorités haïtiennes ne se montrent pas trop intéressées au contenu de cette entente négociée entre les deux parties malgré les révélations ô combien embarrassantes faites par Guy Philipe. Cette indifférence de la presse haïtienne par rapport à ce dossier a bien profité à l’honorable député Rolph Papillon, au point que tout le monde semble oublier son association avec les trafiquants de drogue. Aujourd’hui, le député de Corail parle à gorge déployée. Défenseur impénitent de Jovenel Moise, Rolph Papillon croit pouvoir faire la leçon à tout le monde comme si son immunité parlementaire peut l’insuffler d’une odeur de sainteté. Ne serait-il pas trop facile ? Heureusement, tous les haïtiens ne sont pas amnésiques. Si les autorités haïtiennes se montrent complaisantes par rapport aux révélations embarrassantes de Guy Philipe, cette affaire est trop récente pour permettre au député Rolph Papillon, éclaboussé de la tête au pied, de se faire passer comme un homme sérieux au niveau de la 50e.

Aujourd’hui, dans sa villa à Corail dans le département de la Grand’Anse, le député Rolph Papillon se la coule douce avec les millions de dollars de Guy Philipe. Outre son implication dans d’autres formes de corruption en sa qualité d’ami du président de la république, son petit bateau lui permet d’assurer la continuité des services offerts par son ancien camarade écroué en Floride depuis 2 ans. Comme Guy Philipe, Rolph Papillon s’est évertué à se faire élire pour se protéger d’une couverture parlementaire. Mais contrairement à son associé, il a eu la chance d’avoir cette immunité et de se mettre à l’abri des poursuites judicaires américaines. Cependant, ce n’est que temporaire. Rolph Papillon est sous le radar constant de la DEA. La fin de la 50e législature c’est pour bientôt, l’enquête de la DEA suite aux révélations embarrassantes de Guy Philipe se poursuit et aboutira incessamment. A bon entendeur, salut !

Daniel Olivier

Laisser un commentaire